Sèche-serviette : salle de bain ou cuisine ?

le

Depuis les années 90, les sèche-serviettes ont constamment remplacé les radiateurs dans la salle de bains. Ces dernières inventions ont le triple talent de sécher les serviettes mouillées et de maintenir les serviettes chaudes prêtes pour la sortie du bain tout en chauffant la pièce. Ils s’installent plus facilement que les radiateurs dans les petites pièces et se déclinent actuellement en différentes couleurs et formes avec des designs très variés. Mais quel est le meilleur emplacement pour un sèche-serviette ? Dans une salle de bains ou dans la cuisine ? Pour savoir la réponse à cette question, vous n’avez qu’à suivre ce guide.

Les fonctions d’un sèche-serviette

Depuis quelques années, le sèche-serviette s’impose de plus en plus dans les foyers. Parfois, ce dernier s’installe dans les cuisines, mais si vous souhaitez combiner efficacité, esthétique et confort, il serait judicieux de l’installer visiblement dans les salles de bains. Nul ne peut contredire que cette dernière est la pièce la plus frigorifiant de la maison nécessitant un système de chauffage. Et dans le cas où vous ne souhaiterez pas opter pour deux équipements, un sèche-serviette design fera l’affaire. Comme l’on a dit tout en haut, ce genre d’équipement peut chauffer rapidement une salle de bains notamment les électriques soufflants tout en séchant les serviettes mouillées. Avouez qu’il n’y a rien de mieux que de sortir de votre bain tout en recouvrant d’une serviette chaude prête à utiliser.

Sèche-serviette : les différentes technologies

Existant sous forme de plusieurs technologies, on peut trouver actuellement les sèche-serviettes électriques qui sont les plus plébiscités notamment, car ils ne peuvent pas chauffer toute l’année. Au moment de la douche, ce dernier peut vous assurer une montée rapide de la température. Également, il existe en de couleurs et designs variés. D’ailleurs, ce modèle consomme beaucoup plus d’énergie que les autres.

Outre cela, on peut aussi trouver les sèche-serviettes à eau chaude qui sont reliés sur un réseau existant de chauffage central à l’eau. Alors, ce dernier ne peut pas être en marche toute l’année. Sachez que des systèmes mixtes peuvent également exister qui combine ces deux technologies, mais ils coûtent actuellement onéreux.

Où installer son sèche-serviette ?

Avant d’installer un tel équipement, vous devez savoir les normes à respecter dans le but d’éviter les problèmes. Comme dans une salle de bain, il existe des normes de sécurité électrique que vous ne devez jamais négliger. Pour cela, un sèche-serviette électrique de classe I ne doit pas être installé à moins de 60 cm de la douche ou de la baignoire. Pour plus de sécurité et de liberté d’installation, veuillez acheter un sèche-serviette de classe II ayant une norme NF. Si vous souhaitez installer vous-même votre appareil, il serait judicieux de vous renseigner à propos de ces classes.

Et n’oubliez pas la cerise sur le gâteau, les couleurs de votre sèche-serviette afin qu’il s’intègre harmonieusement comme un décor pour votre salle de bains. Si vous n’êtes pas adepte de l’objet, sachez que le mieux serait de la jouer discrètement. Le blanc fondu s’unit avec un mur en ton tandis que les sèche-serviettes de couleur acier se fond dans un carrelage gris.